L’Empire doit être laïque ! Il doit veiller à une stricte séparation entre le spirituel et le temporel.
Néanmoins comme l’a dit Napoléon « Nulle société ne peut exister sans morale. Il n’y a pas de bonne morale sans religion. Il n’y a donc que la religion qui donne à l’Etat un appui ferme et durable.
Une société sans religion est comme un vaisseau sans boussole ». L’Empire rendra obligatoire
l’enseignement des religions du Livre lequel devra faire ressortir, sans tomber dans un syncrétisme, leurs points communs .Il s'efforcera de promouvoir l'union des religions du Livre dans la défense des valeurs morales qu'elles ont en commun. Mais l’Empire est depuis la conversion de l’empereur Constantin
fondamentalement chrétien non plus tant par le nombre de ses citoyens que par tradition; et il
appartient à l’Empire de protéger les traditions. Tant pour les chrétiens non pratiquants qu’également pour les Israélites et les musulmans non pratiquants la religion reste une culture. Il n’est pas acceptable que des musulmans ou des israélites veuillent faire admettre dans des territoires culturellement chrétiens leurs pratiques culturelles pas plus qu’à des chrétiens ou des israélites de vouloir imposer à des territoires musulmans certains comportements occidentaux susceptibles de choquer leurs habitants. Il n’est pas envisageable de ne pas reconnaître à l’Islam la place qui lui revient à condition que les citoyens musulmans de l’Empire acceptent d’admettre qu’Islam et laïcité sont compatibles. Les théologiens musulmans résidant dans l’Empire devront pouvoir admettre que le fait que le prophète Mahomet ait présenté ses révélations comme directement inspirées d’Allah qui lui parlait par l’intermédiaire de l’archange Gabriel n’a jamais empêché historiquement des divergences d’interprétation et qu’une conception moderne de l’Islam compatible avec les grands principes fondamentaux de l’Europe est parfaitement possible. Mais il importe que face à une réislamisation d’une partie des populations de l’Europe ainsi qu’à une rejudaisation qui ont pris une nette avance sur la rechristianisation vraisemblable de l’Europe, l’Europe Chrétienne par pratique ou par tradition puisse parler d’une seule voix. Il serait dangereux que l’Islam n’ait en face de lui qu’unesociété athée dont la morale laïque a pratiquement disparu car une telle société, qui heurte les traditions, ne peut que favoriser le développement de l’intégrisme; un équilibre avec les autres religions monothéistes juive et chrétiennes est indispensable. L’Empire devra favoriser la réunification des églises chrétiennes.